Délais de rigueur offre d'achat | ScriptaLegal
Droit des particuliers Droit des affaires
English À propos de nous Inscrivez-vous Vous êtes déjà inscrit
Guides juridiques interactifs Forfaits Consultation en ligne Vidéos Foire aux questions Blogue juridique
DOCUMENTS JURIDIQUES EN LIGNE
Blogue juridique > Immobilier > Les délais stipulés dans une offre d'achat sont-ils de rigueurs ?

Les délais stipulés dans une offre d'achat sont-ils de rigueurs ?

Le délai stipulé dans une offre d'achat acceptée n'est pas de rigueur sauf si les parties l'ont conclu ainsi.

«Le bon sens est de rigueur»

Lorsque l'on signe une offre d'achat pour se porter acquéreur d'un immeuble ou le vendre, le délai pour la signature de l'acte de vente est-il de rigueur ou simplement indicatif ?

Ainsi, un vendeur accepte une offre d'achat pour son immeuble, stipulant que l'acheteur s'en portera acquéreur le ou avant le 31 mai. À la date prévue, ce dernier ne pouvant honorer ses obligations pour des raisons financières, obtient de la part du vendeur un délai additionnel. La signature de l'acte est alors reportée dans les jours subséquents. À la fin d'août, les parties reportent à nouveau la signature à une date ultérieure et ce, en ces termes; « No later than January 15th of 1987, but not before December 31st 1986 ».

Silencieux jusqu'au 16 janvier, l'acheteur se manifeste et enjoint le notaire de fixer la session de clôture au 26 janvier. Le vendeur refuse sciemment de s'y présenter. L'acheteur, s'estimant lésé, s'adresse à la Cour supérieure* pour obtenir réparation. Cette dernière jugeant la preuve de l'acheteur inconsistante et contradictoire, donne raison au vendeur. Elle conclut que l'on doit donner aux mots leur sens ordinaire et qu'ainsi le dernier délai convenu est clair, précis et de rigueur. La Cour d'appel** a d'ailleurs entériné la décision du juge de première instance et réitère que la jurisprudence est à l'effet que « le délai stipulé dans une offre d'achat acceptée n'est pas de rigueur sauf si les parties l'ont conclu ainsi ».

Le bon sens dans les mots conduit à la rigueur, surtout en regard des délais.

**CA 500-09-000671-891, 1997-05-07

François Forget, notaire et conseiller juridique ainsi que toute l'équipe Notaire-Direct, sont à votre service pour assurer la préparation de vos documents légaux et répondre à toutes vos questions juridiques.
La vie de château n'est pas toujours facile
Me François Forget - 7 octobre 2015
Il fut un temps où les châtelains jouissaient d'un droit absolu dans leur château. De nos jours, certains...
La captation amoureuse, vous connaissez ?
Me François Forget - 19 août 2011
La « captation amoureuse » est une hérésie juridique, l'on doit plutôt parler de la présence d'un amour passionné...
Quand une caution peut-elle être libérée de ses obligations?
Me François Forget - 1 juillet 2012
Une caution doit être libérée de ses obligations, si lors de la réalisation des biens en garantis, un...

Ce navigateur ne supporte pas ce type de fichier. Veuillez télécharger le fichier pour l'afficher: Télécharger le fichier