L'épargne et le bas de laine | ScriptaLegal
Droit des particuliers Droit des affaires Conseil juridique
English À propos de nous Inscrivez-vous Vous êtes déjà inscrit
Guides juridiques interactifs Forfaits Consultation en ligne Vidéos Foire aux questions Blogue juridique
DOCUMENTS JURIDIQUES EN LIGNE
Blogue juridique > Protection du patrimoine > L'épargne et le bas de laine

L'épargne et le bas de laine

Le contribuable déclare que ce montant représente l'argent comptant que sa mère avait accumulé depuis sa naissance dans un « coffret de sûreté en métal » et ce, spécialement pour lui.

«Les économies, c'est très bien, surtout si vos parents les ont faites pour vous.»
Winston Churchill

Il y a plusieurs manières d'économiser. En ces temps modernes, certaines peuvent paraître un peu plus archaïques et surprenantes.

Un contribuable n'ayant aucune formation professionnelle et qui déclare un revenu annuel d'environ 23 000 $, reçoit du fisc un avis de cotisation de 180 000 $ pour revenus additionnels. L'histoire débute lorsque le fisc découvre que le contribuable a investi 25 000 $ auprès d'un courtier en valeurs mobilières. Le contribuable déclare que ce montant représente l'argent comptant que sa mère avait accumulé depuis sa naissance dans un « coffret de sûreté en métal » et ce, spécialement pour lui.

Pour en savoir sur l'hypothèque légale de la construction.
Cliquez ici

Au tribunal, le fonctionnaire admet que le contribuable lui a parlé d'un coffre, mais il « réaffirme qu'il ne peut concevoir comment quelqu'un peut avoir un montant si important dans un coffre ». C'est pourquoi le fonctionnaire établit une « cotisation aux moyens d'indices », droit qui lui est reconnu.

La Cour* conclut que « ce n'est pas parce qu'un élément de preuve est étonnant qu'on peut d'emblée prétendre qu'elle est déraisonnable ». La preuve de la méthode du « bas de laine » et les explications du contribuable sont assez « vraisemblables, crédibles et convaincantes » pour démolir « l'exactitude de la présomption de validité de l'avis de cotisation ».

Le tribunal donne raison au contribuable qui a produit une preuve claire et non contredite, alors que le fisc n'a pas réussi à déposer une preuve convaincante.

Que dans le temps des Fêtes, puisse votre bas de Noël se transformer en « bas de laine » rempli de bonheur, de santé et d'argent.

*C.Q. 125-80-000033-099, 2010-10-14
François Forget, notaire et conseiller juridique ainsi que toute l'équipe Notaire-Direct, sont à votre service pour assurer la préparation de vos documents légaux et répondre à toutes vos questions juridiques.
L'union de fait n'est soumise à aucune obligation sauf si...
Me François Forget - 29 janvier 2004
L'union de fait n'est soumise à aucune obligation sauf si les parties scellent leurs obligations dans une...
La solution du bon sens est la dernière à laquelle songent les spécialistes
Me François Forget - 27 août 2014
Lors d'une vente d'immeuble, le rapport d'inspection peut soulever des déficiences qui peuvent être considérées...
Choisir entre un statut d'employé ou s'incorporer
Me François Forget - 28 mars 2005
Si l'on choisit de profiter des avantages d'une compagnie, on doit en accepter les inconvénients et ne on peut...

Ce navigateur ne supporte pas ce type de fichier. Veuillez télécharger le fichier pour l'afficher: Télécharger le fichier