Si je n'ai rien prévu de mon vivant concernant mes comptes sur le Web, qu'arrivera-t-il à mon décès? | ScriptaLegal
Droit des particuliers Droit des affaires Forfaits & Abonnements
English À propos de nous Inscrivez-vous Vous êtes déjà inscrit
Guides juridiques interactifs Foire aux questions juridiques Blogue juridique Vidéos
DOCUMENTS JURIDIQUES EN LIGNE
Foire aux questions > Protection du patrimoine > Le patrimoine virtuel > Si je n'ai rien prévu de mon vivant concernant mes comptes sur le Web, qu'arrivera-t-il à mon décès?

Si je n'ai rien prévu de mon vivant concernant mes comptes sur le Web, qu'arrivera-t-il à mon décès?

Depuis quelques années, l'approche des différents fournisseurs de services est en complète évolution afin de mieux répondre aux besoins de leurs utilisateurs ou aux critiques énoncées à l'égard de leurs procédures ou conditions d'utilisation en cas de décès. Alors regardons ce qui peut s'offrir à un utilisateur de services.

Google a été un instigateur de la première heure pour s'adresser au problème des comptes possédés par un défunt. Google a mis en place le gestionnaire de compte inactif qui est gratuit. Puisqu'il est très difficile d'accéder au compte Gmail d'un utilisateur décédé et qu'il est quasi-impossible de supprimer un compte Google, ce gestionnaire de compte inactif semble être une solution intéressante pour répondre à cette problématique.

Depuis 2015, Facebook s'est aussi adressé à cette problématique des comptes ouverts par des personnes maintenant décédées. Auparavant, si un proche n'avait pas le mot de passe de la page Facebook du défunt, il devenait impossible de gérer cette page en acceptant les requêtes de gens qui voulaient lui rendre un dernier témoignage. Facebook a changé son mode de fonctionnement pour permettre à ses utilisateurs de désigner, par le biais des options offertes sur son site, une personne à titre de gestionnaire de la page « post mortem » du défunt. Toutefois, étant donné la confidentialité des messages mis en ligne par le défunt, la personne ainsi nommée ne pourra avoir accès à l'ensemble des messages privés du défunt qui, eux, demeureront bloqués. De plus, Facebook ne communiquera pas non plus les identifiants de connexion et tout représentant autorisé du défunt qui voudra par la suite fermer cette page commémorative devra suivre la procédure de fermeture de compte de Facebook.

Ce navigateur ne supporte pas ce type de fichier. Veuillez télécharger le fichier pour l'afficher: Télécharger le fichier