Encaissement d'un chèque et paiement final | ScriptaLegal
Droit des particuliers Droit des affaires
English À propos de nous Inscrivez-vous Vous êtes déjà inscrit
Guides juridiques interactifs Forfaits Consultation en ligne Vidéos Foire aux questions Blogue juridique
DOCUMENTS JURIDIQUES EN LIGNE
Blogue juridique > Immobilier > « Il faut faire vite ce qui ne presse pas pour pouvoir faire lentement ce qui presse » Proverbe chinois

« Il faut faire vite ce qui ne presse pas pour pouvoir faire lentement ce qui presse » Proverbe chinois

Est-ce que l'encaissement d'un chèque constitue un paiement final ?

Un débiteur peut-il être libéré de ses obligations en envoyant à son créancier un montant moindre que la somme réclamée, tout en lui indiquant que l'encaissement du chèque constitue un paiement final ?

Un locataire, après avoir signé un bail de cinq ans, convient avec son locateur de mettre fin au bail avant terme, moyennant une somme convenue. Après que le créancier hypothécaire eut retiré au locateur l'autorisation de percevoir les loyers et notifié au locataire l'avis de retrait de percevoir les loyers, le locateur et le locataire s'entendent pour réduire de moitié la somme convenue.

Pour en savoir plus la déclaration de transmission suite à un décès.
Cliquez ici

Le locataire s'exécute, fait remise au créancier hypothécaire de la nouvelle somme convenue et l'avise que cette remise constitue un paiement final. Le créancier lui répond par télécopieur le jeudi à 15 h 55 qu'il encaissera le chèque lundi après 11 heures tout en se réservant le droit de le poursuivre.

La Cour* conclue que le créancier, avant l'encaissement du chèque, devait faire connaître son refus au débiteur. Il devait lui donner la chance d'arrêter le paiement du chèque. Un délai de 15 jours ne doit pas être retenu comme la norme, chaque cas devant être étudié au mérite. "En l'espèce, le court délai de 27 heures est nettement insuffisant" et l'encaissement du chèque est libératoire pour le locataire.

Il est toujours bon de se souvenir de ce que disait Hérodote: "La hâte est la mère de l'échec".

* C.A 500-09-007218-985, 2001-11-12

François Forget, notaire et conseiller juridique ainsi que toute l'équipe Notaire-Direct, sont à votre service pour assurer la préparation de vos documents légaux et répondre à toutes vos questions juridiques.
Les accords écrits et signés dans le cadre du règlement d'un divorce.
Me François Forget - 22 juillet 2003
Les accords écrits signés dans le cadre du règlement d'un divorce sont valables si les parties bénéficient des...
« Vous pouvez vivre sans amis, mais non pas sans voisins » Proverbe écossais
Me François Forget - 27 septembre 2005
Mieux vaut construire sur son terrain.
Tout est une question de « timing », même le divorce
Me François Forget - 15 mai 2019
Qu'arrive-t-il du patrimoine familial lorsqu'on divorce et fait faillite dans la même période? Lors d'un...

Ce navigateur ne supporte pas ce type de fichier. Veuillez télécharger le fichier pour l'afficher: Télécharger le fichier